★ Électoxicomanie

Publié le par Socialisme libertaire

élections abstention anarchisme anarchie libertaire #anti-électoralisme anti-étatisme autogestion démocratie-directe

 

« Encore méconnue des médias, l’électoxicomanie s’apparente à une drogue, comme le tabac, l’alcool et autres dérivatifs psycho-sociaux ! La maladie provoque une dépendance plus ou moins forte. Le malade éprouve une curieuse envie : le besoin irrésistible de déposer un bulletin de "démission citoyenne" dans une boite. Mais, il a honte d’un tel comportement.
Aussi le fait-il à l’abri des regards, dans un sas appelé isoloir ! Ce geste semble procurer au malade une extraordinaire jouissance, il se sent fort, invincible, et, pour tout dire, heureux !

C’est la phase dite de "citoyennite aiguë". Après, vient la phase descendante, véritable situation de crise, de déprime ! La dure réalité retrouvée, au lendemain d’élections, avec son cortège de mensonges, de trahisons, met le patient en état de manque.

Perdu, il ne voit d’autres alternatives que de changer de produit. Il va opter pour les suppositoires "Lepen-ite" fabriqués par le laboratoire RN, ou les pilules "Macronine" du laboratoire LREM, selon les cas il peut également trouver sur le marché les pastilles bio, garanties sans OGM, communément appelées "Jadotiose", ainsi que des génériques divers, tels que ’Melanchonite", "Bayrousine", "Troskydonne", tous plus toxiques les uns que les autres !

L’État, qui se dit pourtant soucieux de la santé des citoyens, ne fait rien, et, au contraire, entretient la maladie, en renouvelant des scrutins plus ou moins dosés en "sondaginelles" et "médiatox". Des chercheurs en électoxicologie avancent même l’hypothèse selon laquelle cette maladie servirait l’État : les malades maintenus dans un état de léthargie, n’ont plus aucun esprit critique, ni velléité de réflexion et d’action autonomes. Certains font une rechute et souffrent d’hallucinations appelées "liste-citoyennose" : ils sautillent sur place en glapissant "munipalisme libertaiiiiire".

Les soins permettant de guérir l’électoxicomanie existent et ne sont pas onéreux. Il suffit de faire une cure d’abstentionnisme qui consiste à : rester au chaud chez soi, seul ou avec d’autres convalescents, les jours d’élections, afin de ne pas attraper le virus électoxicologique, puis il faut poursuivre le traitement en participant le plus souvent à des groupes d’anciens malades (rond points, meetings, comités de luttes, assemblées générales, etc.), lutter matin, midi et soir contre le retour de la maladie par l’action revendicative, directe, dans son entreprise, son quartier, son village.

Porter un gilet jaune ou un K-way noir peut aider à la rémission. Cette méthode thérapeutique a pour effet rapide de se débarrasser des réflexes de dépendance vis a vis de l’électoxicomanie, fortement anxiogène. Par l’abstention électorale, le patient revit, prend du recul, retrouve son indépendance, son autonomie !

En conclusion, VOTER NUIT GRAVEMENT À NOTRE SANTÉ ET PEUT MENER AU CERCUEIL DES ILLUSIONS ! ! ! »

Docteur Pierre Noire
 

N.B : le docteur Pierre reçoit gratuitement et sans rendez vous et peut fournir, si nécessaire des "arrêts de voter" renouvelables, à fournir à votre antenne locale "d’insécurité sociale".

[D’après un texte initial paru en 2010]

 

★ Électoxicomanie
★ Électoxicomanie
★ Électoxicomanie
Commenter cet article
O
Excellent. Un petit bijou, ce texte (sauf en ce qui concerne le tabac, qui detruit certes les poumons mais pas les neurones). :)
Répondre
S
La France n'étant plus une République ni une démocratie, c'est précisément parce que je suis républicain et démocrate (pas au sens étasunien, évidemment) que moi aussi ne vote plus et souhaite une abstention la plus massive possible.
Répondre
C
Je ne savais pas que Favoriser l’abstentionnisme profitant à la cause adverse faisait aussi parti de ce Blog ... les intrus sont décidément partout !
Docteur Pierre Noire ne porte certainement pas un Gilet Jaune mais bien son nom.
Mais c'est la Révélation ! Il est heureux.
Répondre
S
;-) Découvrir en 2022 que l'anarchisme prône l'abstentionnisme (tout comme l'anticapitalisme ou l'antiétatisme) depuis toujours... mieux vaut tard que jamais.

Nous sommes, bien évidemment, contre l'électoralisme dans un Etat capitaliste et bourgeois. Le triptyque de notre domination.
L'abstentionnisme politique n'est pas une fin en soi.

L'objectif de l'anarchisme, c'est la démocratie directe dans le cadre du fédéralisme autogestionnaire libertaire avec le mandat impératif.
Loin, très loin, des politiciens qui ne cherchent que le pouvoir et surtout pérenniser ce système inégalitaire et dominateur.

Leur pouvoir c'est notre domination...
T
Pas très sympa de se moquer de Murray Bookchin, surtout sans argumenter. A moins que vous vous moquiez du "municipalisme"? (sans libertaire)?. Pour ma part pour éviter la confusion (glissement) sémantique cela fait un moment que j' utilise le terme de "communalisme" qui avait d'ailleurs la faveur de Murray les dernières années. Comme souvent, il avait bien anticipé le coup de Jarnac des écobobos vert pales voir vert de gris. C'est d'autant moins sympa qu'une partie très active et émancipatrice des GJ a tenu longtemps dans le mouvement des ADAS, à laquelle j'ai participé la quasi totalité des fois. Ce mouvement des assemblées des assemblées était inspiré directement des GJ de Commercy (qui ont aussi organisé la commune des communes dont j'ai été aussi) "adeptes" de l 'écologie sociale et du communalisme..Bien à vouset merci pour vos publications.
Répondre
S
Bonjour Thierry et merci pour le message.

C'est surtout un texte parodique contre l'électoralisme.

Un texte d'un point de vue anarcho-syndicaliste.
Nous rappelons que nous ne sommes pas les auteurs des articles publiés (la source est toujours indiquée).
Nous publions des articles de tous les points de vue anarchistes et nous ne sommes pas forcément toujours d'accord à 100 %.

Ceci dit, nous ne sommes pas du tout contre le municipalisme/communalisme libertaire... nous avons souvent relayer des articles sur ce sujet et de Bookchin.

Il semble que ce paragraphe se moque plus spécialement du "citoyennisme", avatar d'une certaine "gauche radicale"...
Ceci dit pour être 'sûr' il faudrait demander directement à l'auteur (CNT-AIT de Toulouse) son sentiment exact ;-)

Tu as tout à fait raison de parler et de rappeler la tendance émancipatrice des GJ (Commercy notamment), aux antipodes des franges GJ réactionnaires et/ou d'extrême-droite.

Merci pour ton appréciation !

SL