Fiche technique : comment reconnaitre un "rouge-brun" ?

Publié le par Socialisme libertaire

Fiche technique : comment reconnaitre un "rouge-brun" ?

"Comme c’est bientôt le printemps, et que les commentaires sont fermés, Reflets vous offre un bel article pédagogique pour pouvoir reconnaître parmi toutes les variétés de courants, mouvements, groupes, collectifs, personnalités politiques qui fleurissent en cette saison, une espèce bien particulière : le Rouge-Brun.

On dit merci qui ?

Et pourquoi qu’il est brun, le Rouge-Brun ?

Le Rouge-Brun est reconnaissable à sa grosse tête toute brune et ses jambes rouges. Les raisons de cet affichage de couleur très particulier sont diverses, mais nous retiendrons, pour la partie brune, ces caractéristiques principales :

- L’aspect identitaire très marqué (patrie, vraie France, racines chrétiennes)

- Le souverainisme (battre la monnaie, souveraineté nationale à tous les étages)

- Le populisme (le peuple c’est le bien, les dirigeants, c’est le mal, le pouvoir au peuple, etc…)

- Le complotisme-conspirationisme : tout ce qui ne marche pas bien est le fait d’organisations qui tirent les ficelles dans l’ombre. En général, il y a des Juifs, des Américains (mais souvent des Américains juifs ou à la solde des Juifs).

- Le négationnisme : L’histoire a été ré-écrite selon le Brun actuel, et tout a été fait pour que l’on croit que les Juifs ont subi un génocide industriel de la part des Nazis, alors qu’en réalité, rien n’était calculé dans ce sens, et qu’au final, les chambres à gaz sont une invention judéo-maçonnique. La Shoah est, selon le Brun, une invention pour dominer le monde…

- La haine de l’Europe, mère de tous les maux : c’est un point qui réunit tous les Bruns, permet de faire un pont entre les tendances. Tout va mal à cause de l’Europe, et si l’on sort de l’Union, comme de l’euro, tout ira mieux (cf souveraineté, identitaire, complotisme).

- L’islam : religion à combattre, composée d’assistés d’origine maghrébine qui tentent de mettre à bas la République

Il va sans dire, lecteur attentif et perspicace— que ce n’est pas parce que tu contestes le fonctionnement de l’Union européenne et pense qu’on se porterait mieux sans elle et sans l’euro, que tu es un Brun. Non. Pour être un Brun, il faut charrier avec soi un certain nombre d’autres points, en plus de la détestation de l’UE et de l’euro.

Et pourquoi qu’il est rouge, le Rouge-Brun ?

Aaaah ben oui, en voilà une question qu’elle est bonne ! Le Rouge-Brun a la tête brunes mais les jambes toutes rouges.

Bizarre, bizarre… Quelles sont les caractéristiques qui permettent de savoir que ce fond rouge est bien le rouge des Rouge-Bruns ? Facile, il suffit pour cela de vérifier qu’il est en mesure de marier les idées suivantes :

- La mondialisation, c’est le mal

- Le libéralisme, c’est le mal

- L’État devrait reprendre la main et brider l’oligarchie économique en place

- La Palestine c’est toujours bien, Israël, c’est toujours mal

- Antisioniste, oui…mais jamais antisémite

- Les travailleurs, le prolétariat, doivent prendre le pouvoir qui leur a été retiré par la bourgeoisie, la classe dominante en général

- Les USA dominent la planète aidés d’Israël : il faut toujours être du côté opposé aux USA (il faut être pour Poutine, pour Assad, pour le pouvoir iranien, par exemple)

Super difficile à repérer quand même, non ?

Oui, c’est vrai, et le risque d’être empoisonné est important. Mais quelques règles sont à suivre si vous voulez éviter d’être piégé par le Rouge-Brun, en croyant avoir autre chose de tout à fait comestible en face de vous. La première chose à faire, est de voir combien de caractéristiques centrales du Brun sont présentes : au dessus de 50%, soyez certain, c’est un Brun. Pour l’aspect rouge, ça se complique, parce que de nombreux courants qui ne sont pas proches des Rouge-Bruns sont très similaires : il vous faut donc vérifier si votre Rouge soutient du Brun, s’accorde avec des caractéristiques propres au Brun.

S’il est bien Rouge (au dessus de 30% c’est déjà pas mal) et qu’il s’accorde avec les 50% des caractéristiques des Bruns, c’en est un ! Mais attention, cette variété est rusée et tente souvent de se camoufler en autre chose, pour qu’on ne la repère pas. Par exemple, vous avez le Rouge-Brun qui défend les Arabes, et ne voit pas de problème avec l’islam, ou bien n’en parle pas. Testez-le un peu sur la Shoah, regardez par exemple s’il apprécie ou soutient les révisionnistes. Observez sa réaction si vous l’aspergez de populisme bien gras, de souveraineté et de retour au franc, et de sortie de l’euro. En général, si c’est un Rouge-Brun, il saute dessus et s’emballe : gagné, c’en est un !

Mais ce sont des fachos ou pas ?

Ah, bonne question ! Merci de la poser. Mais c’est sans objet, puisque le Rouge-Brun déclare la plupart du temps détester l’extrême droite, et surtout le fascisme. N’oublions pas qu’il est Rouge. Donc, si l’on regarde bien les choses en face, le souci n’est pas de savoir s’il est facho ou pas, mais plutôt ce qu’il veut ou pas. Et ce qu’il veut, en général, n’est ni très amical, ni très calme. Le Rouge-Brun étant par nature proche des mouvements les plus radicaux de la droite extrême, mais souvent acoquiné avec des super Rouge, peut aussi soutenir des Bruns de chez Brun, en réalité, la terminologie de facho ne tient plus.

Parce que le Rouge-Brun est avant tout un paumé, une espèce décalée, un hybride délirant qui soutient à peu près n’importe quoi et n’importe qui, pourvu que ce soit « contre ». Sa haine du « système » le mène à être là où il peut se déchaîner contre le « système ». Et tenir des discours totalement contradictoires. Il rend par exemple hommage au fondateur d’Ordre nouveau et attaque la loi contre le port du voile, peut aller soutenir n’importe quel révisionniste du moment qu’il peut expliquer que le lobby juif est derrière telle ou telle loi, ou dérive. Il aime Faurrisson et le revenu de base, la choucroute, le saucisson et le couscous, apprécie Lénine ou pas, comprend l’action d’Oussama Ben Laden, vote FdG ou FN, ou ne vote pas, soutient Dieudonné, Soral, lit le Monde Diplomatique, le Canard enchaîné, Alternatives Économiques et ne rechigne pas se ré-informer avec "http://www.legrandsoir.info/" tout en matant des vidéos ioutoube de François Asselineau ou d’Etienne Chouard. Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive (voir plus haut caractéristiques du Rouge-Brun)

Mais le plus intéressant est que de plus en plus de Rouge-Bruns ne savent même qu’il en sont. Enfin, dans le discours, ou bien quand on les interroge. Par contre, leur soutien à des Rouge-Bruns bien établis, leurs fréquentes apparitions dans des messes rouge-brunes ne laisse pas beaucoup de place au doute. La difficulté réside dans une chose assez ennuyeuse avec cette variété politique : elle est tellement baignée de discours et d’idéologies normalement opposées, qu’on ne sait fréquemment plus qui ils sont, un peu comme eux-mêmes d’ailleurs. Une seule certitude : c’est une variété toxique et en bouffer peut rendre très très malade…"


Fiche technique : comment reconnaitre un "rouge-brun" ?

Commenter cet article

Mazdak 23/07/2017 04:44

Le rouge-brun est un mythe car il est totalement brun en réalité. Dès leurs origines les fascismes se sont s'approprié le socialisme (Cercle Proudhon de Maurras, national-socialisme allemand, national-syndicalisme espagnol, etc...) . Le mythe du rouge-brun sert à la fois aux libéraux pour amalgamer socialisme / communisme et fascisme mais aussi aux fascistes actuels pour tenter de séduire des communistes et socialistes.

Socialisme libertaire 23/07/2017 21:34

... tout à fait : d'où les guillemets pour "rouge-brun".
Mais il faut bien un terme pour désigner cette frange de l'extrême-droite qui se cache derrière une phraséologie "socialiste", de "gauche" voire même "anticapitaliste".