★ Anticapitalisme et anti-étatisme

Publié le par Socialisme libertaire

street-art émancipation Anarchisme Anticapitalisme Antiétatisme capitalisme étatisme Etat domination
Coloriages pour enfants de Jace bien connu des Havrais et des réseaux street art.


« Le capitalisme a triomphé non pas à cause d’une idéologie spécifique mais à cause de sa vision du monde de la vie qui a profondément imprégné l’esprit de l’individu, le conduisant à une impasse en étant soumis à des forces qu’il ne peut dominer. Le matérialisme est la religion du capitalisme, celle qui a dépouillé et vidé de son sens spirituel la vie de l’être humain.

La croyance en l’État est la foi dans le capitalisme. Les miettes que le système de domination distribue dans ses diverses facettes sont des illusions afin que la grande majorité suive les directives et les valeurs imposées par les dirigeants; un individualisme basé sur la méritocratie qui reproduit en permanence l’idée d’une lutte sans fin pour la survie des plus aptes.

Le capitalisme se cache sous le parapluie des idéologies des partis politiques pour camoufler leur totalitarisme, alors que tous ces éléments sont essentiellement capitalistes parce qu’ils rendent finalement hommage et adorent l’État alors que la réalité idéologique dominante se transforme en religion.

Le prix du progrès et de la modernité est l’isolement. Cette encapsulation ou cet isolement dans la vie privée est l’un des principes fondamentaux du capitalisme. La vie publique est de plus en plus restreinte par l’appareil de propagande qui déploie le système de domination avec toutes ses techniques de manipulation qui favorisent le consumérisme et le divertissement à grande échelle. Il n’y a pratiquement pas de relations amicales car elles sont conditionnées par les intérêts particuliers qui prévalent dans la société en raison de la division idéologique, religieuse et sociale.

L’esclavage parfait est ce qui n’est pas perçu consciemment, ce qui est caché sous le manteau des libertés formelles de l’Etat de droit. L’État de droit dicte les normes de coexistence et les règles du jeu qui finissent par restreindre la liberté individuelle et collective de l’être humain au nom de la sécurité du pays ou de l’État-nation. La dépendance à l’égard des institutions étatiques qui accordent ce type de libertés formelles et une certaine sécurité à leurs citoyens-sujets est la forme parfaite d’esclavage et celle qui les empêche de s’émanciper véritablement de l’état de dépendance auquel ils sont soumis en permanence par le Système de domination. »
 

★ Anticapitalisme et anti-étatisme

Commenter cet article

L'Indigné du Canapé 08/05/2020 11:56

Je ne peux que valider cet article. La Révolution française, la priorisation de la propriété privée sur tout, sont allées de pair avec l'essor du capitalisme ET la construction des Etats-nations modernes.
Et d'ailleurs, quand il s'est agi de faire la guerre contre l'ennemi extérieur, beaucoup d'organisations "socialistes" ont lâché le combat anti-capitaliste pour un combat pro-national.
C'est flagrant !
Il faut ainsi combattre l'Etat-nation au même titre que le capitalisme le plus international. Deux faces d'une même pièce.

Socialisme libertaire 08/05/2020 14:58

Nous sommes bien d'accord ;-)

C'est le b.a.-ba de l'anarchisme et du communisme-libertaire : mais à des "années-lumière" de la pensée conformiste répandue partout...