★ Élections européennes 2019

Publié le par Socialisme libertaire

Anarchisme  élections



« La clique à Macron commence à avoir le trouillomètre à zéro ; les sondages ne leur sont guère favorables. A force de taper sur les retraités, les fonctionnaires, les salariés du privé, les chômeurs et les étudiants, il ne va rester que les cadres et les patrons pour soutenir la macronie. 

Les médias veulent nous emmener sur un clivage Macron/Orban, c’est-à-dire une Europe libérale ouverte pro-européenne incarnée par le président français et une autre fermée, anti-migrants et nationaliste incarnée par les dirigeants hongrois. En réalité, les deux Europe que l’on nous propose sont deux Europe libérales où les droits des travailleurs déclinent au profit d’un patronat toujours plus puissant à l’Ouest comme à l’Est. Les dossiers sociaux sont traités de la même manière, au moins disant. L’Europe proposée par Macron n’a rien de progressiste.

L’extrême-droite, xénophobe et violente, est ragaillardie. Elle s’impose dans la rue par des manifestations où les manifestants n’hésitent plus à se heurter aux forces de l’ordre, parfois complaisantes, et à organiser la chasse ouverte prenant l’immigré pour gibier. Le pogrom d’hier est remplacé par les boucs émissaires musulmans. L’extrême-droite pavoise dans la rue et dans les urnes en Europe ; on peut se référer aux 17,5% des votes engrangés par le S.D. de Suède.

Le tour de passe-passe de Macron consistera à nous refaire le coup de l’élection présidentielle de 2017 : c’est moi ou l’extrême-droite. Sans compter que la macronie nous réchauffe la soupe de l’ancienne UMP de 2009 qui nous parlait d’une Europe qui protège. Dix ans après, c’est un peu comme cette droite chiraquienne qui voulait réduire la fracture sociale, les écarts entre pauvres et riches se creusent. Les décisions de Macron nous amènent sur la pente de la casse sociale tout en éradiquant aucunement les maux qui rongent la société : chômage de masse, peu de perspectives pour les jeunes, gel des salaires, perte de pouvoir d’achat, retraites mises à mal, personnes âgées qui n’ont pas de places en Ehpad, psychiatrie en déshérence, urgences à bout de souffle, inégalités scolaires… et la liste serait trop longue à éditer.

Alors, nous présenter les europhobes, les eurosceptiques comme les méchants, on n’est pas sûr que ça motive l’électeur lambda de voter pour la clique à Macron.

Les votes cautionnent les prétendants aux trônes. Les travailleurs n’ont rien à gagner en votant pour les uns ou pour les autres. Quand les travailleurs en lutte tiennent la rue, on ne parle plus des fachos. Quand la mobilisation populaire est importante, les travailleurs obtiennent des avantages ou contrecarrent les projets néfastes pour eux.

L’attaque actuelle de la macronie contre les retraites peut être un point d’appui pour de possibles mobilisations sociales réussies. Le choix consiste plutôt, que de voter, entre le combat contre la perte de nos acquis ou fermer sa gueule et subir le libéralisme prôné par l’extrême-droite, la droite, le centre ou le Parti socialiste.

Ce sont les politiques libérales de casse sociale menées depuis des années qui sont responsables de la montée de l’extrême-droite. Macron va devoir sortir de son jeu d’équilibriste : favoriser l’extrême-droite par des politiques d’austérité et se présenter comme un rempart face à cette même extrême-droite ou changer de paradigme. »

Jeanba  (GLJD)

 

★ Élections européennes 2019
★ Élections européennes 2019

Commenter cet article

véritéduprésident554 27/05/2019 13:58

Je viens d'apprendre la victoire de la liste LREM emmenée par Mme Loiseau (levant les bras au ciel pour manifester ce succès)....ce n'est guère surprenant car les "leaders" de cette formation politique sont vraiment captivants, populaires et charismatiques....
Hier soir sur les plateaux TV l'image représentant Mme Loiseau en grand vainqueur du scrutin résumait assez bien l'état de notre démocratie.
De fait, Mme Loiseau a rassemblé sur son nom un plus de 10% du corps électoral de ce pays : en langue macroniste & médiatique cela s’appelle un soutien massif, un triomphe, un plébiscite !

No comment

quelqu'un 23/05/2019 23:09

Il y a un problème qui me tracasse, c'est que bien que ce soit le piège posé par la macronie, il semble vrai que aujourd'hui on soit dans une position similaire aux années 30 où je tiens à nous rappeler que les votes des anarchistes de la CNT et de la FAI ont permis au front pop (absent dans nos elections malheureusement) de gagner les elections en Espagne, la où l'abstention en Italie à fait gagner Mussolini. Rester dans une position d'abstention est logique dans une situation dite stable, mais dans une situation aussi critique, ne devrions nous pas voter? Je trouve cette question réellement complexe et épineuse, surtout quand ensuite vient la question de qui.

Mathias 04/04/2019 14:45

Alors pour vous, la liste de Lutte Ouvrière n'existe pas ?!?
Elle est la seule à porter l'idée que les pros et les antis europe sont des enfumeurs : les travailleurs doivent défendre eux-mêmes leurs intérêts face au grand capital et ils ne peuvent compter que sur leurs luttes.

Socialisme libertaire 04/04/2019 19:07

;-) tu dois savoir (?) que nous sommes communistes-libertaires donc anarchistes... donc, tu dois (ou devrais) savoir que nous sommes, depuis toujours, farouchement opposé à l'électoralisme.

Une de nos différences avec le marxisme-léninisme (trotskyste ou pas), c'est que nous ne "croyons" pas aux partis politiques (pas de partis en Anarchie) car nous ne cherchons pas à PRENDRE le pouvoir mais à le DÉTRUIRE... c'est le B-A BA de l'anarchisme !

;-) même LO écrit que :

" (...) En réalité, aucune de ces élections ne permet de changer la société car le droit de propriété, fondement du pouvoir de la bourgeoisie, n’est jamais soumis au vote populaire. Quels que soient les résultats des élections, la bourgeoisie conserve le contrôle de l’économie et des richesses.... " sur le site national de LO ("Qui sommes-nous ? Lutte Ouvrière et les élections")

> Dans les liens après l'article, tu trouveras quelques argumentaires anarchistes concernant notre opposition à l'électoralisme (également sur notre Blog en recherche).

La liste LO (soutenu par le NPA) ne fait pas exception.
Ceci dit les anarchistes ne sont pas dogmatiques et il y a des anarchistes qui, a titre individuel, votent parfois extrême-gauche pour certaines élections...

> http://www.groupe-louise-michel.org/Defaites-vous-de-vos-idees-recues

★ Salutations libertaires......