★ Les dangers majeurs à venir

Publié le par Socialisme libertaire

Anarchisme Communisme-libertaire

 

Les libertaires sont souvent considérés comme anachroniques et davantage tournés vers le passé que vers l’avenir. Comment justement contredire ce préjugé à notre encontre et quels sont les grands enjeux du futur qui s’annoncent ?

C’est vrai que l’on peut faire vieux jeu quand on défend par exemple la version d’un Jules Durand, anarchiste, ce qui pour nous est une évidence mais pour d’autres un moyen d’oblitérer le passé. Tout le monde a en mémoire ce Winston, dans 1984 de George Orwell, qui falsifie les archives en fonction des nouvelles orientations du parti. On peut faire aussi le parallèle avec Staline qui fit retoucher certaines photos pour faire disparaître des concurrents gênants. Les vieilles pratiques d’effacements des traces d’un passé qui n’agrée pas à tel ou tel courant politique sont malheureusement monnaie courante. Le truquage des archives, leur disparition…tout reste d’une éternelle modernité ; il suffit de regarder ce qui se déroule outre atlantique avec Trump notamment sur le climat.

Mais revenons plutôt au futur afin de faire mentir les mauvaises langues qui aiment calomnier les anarchistes.

Si nous avions à graduer par ordre d’importance les problèmes qui se posent aux humains, nous dirions que le réchauffement climatique et les désastres écologiques qui l’accompagnent est la priorité pour nous autres libertaires. Des études récentes indiquent qu’à la fin du siècle, le mercure en France pourrait atteindre les 50 voire 55°. Tous les scientifiques sérieux s’accordent à dire que les émissions mondiales de gaz à effet de serre des trente prochaines années seront déterminantes pour l’avenir de la planète. C’est dire l’enjeu capital des années qui viennent. Sécheresses, inondations, tempêtes récurrentes, désastres humanitaires dues aux mortelles migrations…On a déjà une petite idée du nombre de décès en mer Méditerranée, dans des conteneurs, pour franchir des murs ou des barbelés, des longues marches dans le froid ou les fortes chaleurs…Sans compter la mortalité des plus fragiles parmi nous : les personnes âgées, celles qui ont des problèmes respiratoires…Bien sûr, en France, la situation sera différente selon que l’on habite au bord de la mer ou en rase campagne à l’intérieur des terres. La situation sera pire en Afrique et dans d’autres contrées déjà touchées par les grandes chaleurs ou le recul des côtes. On entrevoit toutes les incidences d’un tel bouleversement climatique chez nous et à nos portes : mortalité accrue, coupures d’eau, désertification de certaines régions et densification d’autres, problèmes d’alimentation, d’emplois…Donc le combat écologique doit être la priorité. Il devra être porté en dehors des partis politiques et de leurs joutes électorales.

Un deuxième danger point aussi à l’horizon, c’est la croissance exponentielle. Un astrophysicien, Roland Lehoucq, affirme qu’avec un taux de croissance de 7% par an, la consommation des dix dernières années (la durée d’un doublement) dépasse celle de toutes les décennies qui ont précédé. De quoi avoir des frissons dans le dos car la Terre est un système fini. Nos ressources ne sont pas inépuisables mais les faiseurs d’argent s’en fichent car ils raisonnent à court terme et après eux, la fin du monde…Là encore, les libertaires ont leur voix à faire entendre. Nous militons contre l’obsolescence programmée. Nous savons tous pertinemment que la durée de vie des objets fabriqués est volontairement réduite afin d’accroître la consommation de ces derniers et d’obtenir de plus gros profits pour les actionnaires et propriétaires d’entreprises. D’autre part, pour produire encore et encore, pour une durée de vie d’objets toujours plus courte, il faut de l’énergie et celle privilégiée est pour l’instant celle du nucléaire. Outre le danger imminent des centrales nucléaires, c’est le problème des déchets radioactifs qui se posent aujourd’hui et qui représente un cadeau empoisonné pour les générations futures. De même la croissance exponentielle accroît la pollution source de réchauffement climatique…

Un troisième défi doit être relevé, celui de la robotisation et de l’intelligence artificielle. Les emplois vont être réduits de manière drastique dans les prochaines années. D’autres vont être supprimés purement et simplement et remplacés par d’autres emplois, inconnus à ce jour mais qui ne manqueront pas d’arriver. On voit que les ordinateurs prennent de plus en plus de place dans nos vies et enlèvent au fur et à mesure nombre de métiers. Commençant à connaître le manque d’empathie de nos gouvernants et patrons, il est à craindre que la pauvreté s’accroisse encore avec impossibilité de s’en sortir. Avec des pauvres dans un no man’s land de l’emploi. On s’aperçoit déjà du futur que nous concoctent les candidats macronistes issus des starts up et des technologies. L’efficacité technologique et économique n’est pas forcément humaine ni valorisante. La psychiatrie a de beaux jours devant elle.

Un quatrième danger se fait jour et risque de se renforcer : le fondamentalisme religieux. Les religions sont toutes prosélytes et la plupart  mélangent le spirituel et le temporel. Les libertaires sont traversés par un débat touchant à l’islamophobie. Critiquant toutes les religions, les considérant toutes comme une imposture et comme étant liberticides, il serait stupide de nous taxer d’islamophobie quand on critique la religion musulmane, religion qui entend régir nos vies comme le fit la catholique, les siècles précédents. Ce fondamentalisme religieux a son corollaire, le populisme qui fait florès dans nombre de pays sur la planète. Fondamentalisme religieux et populisme sont les ennemis de la liberté.

Un cinquième danger n’est pas à écarter, c’est celui d’une nouvelle guerre. Chine contre l’Inde ; Inde contre le Pakistan…Jusqu’à présent, nous étions dans une société exportatrice d’armes, pour le plus grand profit des marchands de canon, avec nombre de conflits (Syrie, Afghanistan, Mali, Irak…) mais les poudrières au Kurdistan, Turquie, Ukraine, Iran, Israël, Palestine…sont prêtes à exploser…en attendant le grand saut d’une nouvelle guerre mondiale. Grand saut vers l’inconnu avec une arme nucléaire s’apprêtant à commettre de gros dégâts humains et matériels. De quoi relancer l’économie mondiale ?

Bref, nul n’est prophète en son pays et toutes les combinaisons de déflagrations sont possibles. Nous rappelons que c’est en temps de paix que l’on peut faire entendre une voix pacifiste. En temps de guerre, il est trop tard. Vous pouvez constater que les libertaires ont bien les pieds sur terre et nos fondamentaux nous aident à analyser les situations actuelles et à venir…
 

★ Les dangers majeurs à venir

Commenter cet article