A Kaboul, la colère monte après un lynchage pour blasphème

Publié le par Socialisme libertaire

Une manifestante, dans la capitale, mardi.
Une manifestante, dans la capitale, mardi.

Les protestations se multiplient en Afghanistan depuis qu'une jeune femme accusée d'avoir brûlé les pages d'un exemplaire du Coran a été battue à mort en plein jour dans la capitale...

La jeune femme a été battue avec des bâtons et des pierres, puis jetée d'un toit avant d'être écrasée par une voiture devant une mosquée, le 19 mars.

Plusieurs centaines de personnes ont assisté aux obsèques de Farkhunda à Kaboul, dimanche matin. Selon ses parents, la jeune femme de 27 ans était soignée depuis plusieurs années pour des troubles menta
ux.

Fait exceptionnel en Afghanistan, son cercueil a été porté au cimetière par des femmes.

Des activistes afghanes se sont symboliquement allongées dans la tombe de Farkhunda. La violence contre les femmes est endémique en Afghanistan.

Plus d'un millier de personnes ont réclamé justice mardi sous une pluie battante devant la Cour suprême de Kaboul.

De nombreux activistes de la société civile ont défilé, scandant les slogans «Assez d'ignorance», «Les meurtriers de Farkhunda doivent être punis», «Nous voulons la démission du chef de la police».

Le porte-parole de la police de Kaboul, Hashmat Stanikzai, a justifié sur Facebook le lynchage de la jeune femme par son «apostasie»...


>>> SOURCE avec photos
:

A Kaboul, la colère monte après un lynchage pour blasphème
A Kaboul, la colère monte après un lynchage pour blasphème
A Kaboul, la colère monte après un lynchage pour blasphème

Commenter cet article