Syrie : quand "l'Humanité" s'inquiète pour Bachar El Assad

Publié le par Michel

Syrie : quand "l'Humanité" s'inquiète pour Bachar El Assad

"On peut lire dans l’Humanité du vendredi 26 septembre, sous la plume de Pierre Barbancey, un article intitulé : « Obama : du Nobel de la paix au chef de guerre ».

La Syrie y est citée pas moins de 8 fois. Non pas pour informer sur le regain d’exactions du régime syrien contre sa population, ni pour déplorer l’aide apportée de longue date par la dictature aux terroristes de Daech-Etat islamique, aussi appelés EIIL. Il convient de rappeler les termes de cette aide : sorties massives des djihadistes des prisons du régime dès le début de la révolte populaire en 2011 afin de les positionner sur le terrain, filières de libre entrée en Syrie de terroristes étrangers, voie libre à l’ÉILL dès lors que la secte s’engageait à traquer les opposants au régime et à les livrer à Damas, consignes à l’armée de l’air de ne pas bombarder les positions de l’ÉILL, et même facilités pour installer des camps d’entraînement .

Pas un mot sur tout cela dans cet article. Concernant l'aide de Assad à ÉIIL, nos amis syriens détiennent de multiples témoignages que l'on peut trouver sur le site http://souriahouria.com. Pierre Barbancey craint surtout que « l’un des buts non avoués de la Coalition contre l’É.I. soit de faire tomber Bachar Al-Assad en Syrie », et qu’elle en profite « pour " régler " la question syrienne ». Heureusement pour faire bon poids, Barbancey appelle à l’aide « Vladimir Poutine, dont les liens avec Damas ne se sont pas démentis, (qui) entend bien jouer lui aussi sa carte dans ce réaménagement, et en tout cas ne pas se trouver marginalisé. Il va renforcer sa flotte en Mer Noire, continue à livrer des armes au gouvernement syrien ». Peu importe que Poutine ait le soutien de milieux de la droite radicale et de toute l’extrême-droite en France comme en Europe.

Pour Pierre Barbancey, l’explication est simple :« Derrière les raisons officielles de cette nouvelle guerre au Moyen-Orient – détruire " l’État islamique " – les pays occidentaux, États-Unis et France en tête, poursuivent en réalité un objectif majeur : en finir avec Bachar Al Assad et installer, comme partout dans la région, un régime plus favorable à leurs intérêts. Un régime qui ne saurait rien leur refuser ».

Merci pour les populations syriennes fracassées par les bombardements, lorsque les missiles Katiouchas largués depuis les avions russes Soukhoï (dont l’Humanité ne dit mot) éventrent les immeubles. Merci pour les 200000 morts, souvent sous la torture (motus !). Merci pour la dévastation du pays et les sites archéologiques détruits.

Cet article s’inscrit dans une longue cohorte d’écrits de l’Humanité complaisants envers le régime syrien. Mais aussi dans la scandaleuse invitation d’orateurs pro-Assad à la place des opposants démocrates lors de débats officiels sur la Syrie à la récente Fête de l’Humanité. Une affligeante complicité qui doit être dénoncée pour ce qu’elle est."

Voir aussi Syrie: un an de combat et de débat. avec dès 2012 une lettre ouverte à l’Humanité cosignée par Gérard Lauton et d’autres militants de la solidarité avec le peuple syrien.

Syrie: soutenons le peuple martyrisé !

Syrie : le sens de notre soutien.

Syrie : aux côtés du peuple martyrisé.

Quand une association France-Israël soutient le régime syrien.


>> LIRE aussi :

"Ni Assad, ni islamisme et pas plus d'intervention impérialiste : Soutien à la résistance progressiste." (Socialisme Libertaire - 14/09/2014)

"Plus de trois millions de Syriens forcés de fuir depuis 2011" (Socialisme Libertaire - 29/08/2014)

Commenter cet article