★ Citations libertaires : florilège...

Publié le par Socialisme libertaire

★ Citations libertaires : florilège...

"L’anarchie aux yeux des anarchistes est la situation harmonieuse qui résulte de l’abolition du pouvoir coercitif sous toutes ses formes, dont le pouvoir politique autoritaire ou une économie fondée sur "l'exploitation de l'homme par l'homme".

L'anarchie, c'est l'ordre moins le pouvoir , la plus haute expression de l'ordre (Élisée Reclus). L'anarchie telle que conçue par les anarchiste est basée sur l’égalité entre les individus, l’association libre, et prend généralement les formes du fédéralisme et de l’autogestion.

L’anarchie est donc ordonnée, structurée ; sans admettre pour autant de principe de supériorité quelconque de l'organisation, ou de ce qui prétend l'incarner, sur l'individ
u."

L’anarchisme est né de la rébellion morale contre les injustices sociales.

Errico Malatesta - 1853-1932

Dictateur. Chef d'une nation qui préfère la pestilence du despotisme à la plaie de l'anarchie.

Ambrose Gwinett Bierce (1842-1914) Le Dictionnaire du Diable - 1906

En nous déclarant anarchistes, nous proclamons d'avance que nous renonçons à traiter les autres comme nous ne voudrions pas être traités par eux ; que nous ne tolérons plus l'inégalité qui permettrait à quelques-uns d'entre nous d'exercer leur force, ou leur ruse ou leur habileté, d'une façon qui nous déplairait à nous-mêmes. Mais l'égalité en tout, synonyme d'équité, c'est l'anarchie même.

Piotr Kropotkine (1842-1921) La morale anarchiste - 1889

Si un pouvoir quelconque pouvait faire quelque chose, c'était bien la Commune composée d'hommes d'intelligence, de courage, d'une incroyable honnêteté et qui avaient donné d'incontestables preuves de dévouement et d'énergie. Le pouvoir les annihila, ne leur laissant plus d'implacable volonté que pour le sacrifice. C'est que le pouvoir est maudit et c'est pour cela que je suis anarchiste.

Louise Michel (1830-1905)

L’État ne poursuit jamais qu'un but: limiter, enchaîner, assujettir l'individu, le subordonner à une généralité quelconque.

Max Stirner (1806-1856) L'Unique et sa propriété - 1845

L'anarchie [...] est l'idéal qui pourrait même ne jamais se réaliser, de même qu'on n'atteint jamais la ligne de l'horizon qui s'éloigne au fur et à mesure qu'on avance vers elle, l'anarchisme est une méthode de vie et de lutte et doit être pratiqué aujourd'hui et toujours, par les anarchistes, dans la limite des possibilités qui varient selon les temps et les circonstances.

Errico Malatesta (1853-1932)

La révolution n'est pas la révolution lorsqu'elle agit en despote et lorsque, au lieu de provoquer la liberté dans les masses, elle provoque la réaction en leur sein.

Mikhaïl Bakounine (1814-1876) La Liberté

Nous voulons non seulement être libres nous-mêmes, mais encore que tous les hommes le soient comme nous-mêmes. Aussi longtemps qu'il y aura des chaînes, quand même elles seraient dorées, quand même elles seraient légères, quand même elles seraient relâchées et affaiblies, quand même elles ne lieraient qu'un seul de nos semblables, nous ne désarmerons pas : nous voulons que toutes les chaînes tombent, toutes et à jamais !

Sébastien Faure (1858-1942) Les forces de la révolution

La République n'est qu'une monarchie absolue, car peu importe que le souverain s'appelle Prince ou peuple : l'un et l'autre sont une "Majesté".

Max Stirner (1806-1856)

La révolution sera la floraison de l'humanité comme l'amour est la floraison du cœur.

Louise Michel (1830-1905) Mémoires - 1886

L'homme n'est réellement libre qu'autant que sa liberté, librement reconnue et représentée comme par un miroir par la conscience libre de tous les autres, trouve la confirmation de son extension à l'infini dans leur liberté. L'homme n'est vraiment que parmi d'autres hommes également libres; et comme il n'est libre qu'à titre humain, l'esclavage d'un seul homme sur la terre, étant une offense contre le principe même de l'humanité, est une négation de la liberté de tous.

Mikhaïl Bakounine (1814-1876) Catéchisme révolutionnaire - 1865

Jamais vous ne serez dignes du bonheur tant que vous aurez quelques chose à vous, et que votre haine des bourgeois viendra uniquement de votre besoin enragé d'être des bourgeois à leur place.

Emile Zola (1840-1902) Germinal - 1885

Si un bon révolutionnaire doit demeurer insensible à la souffrance qu'il voit ou devine, je suis un mauvais révolutionnaire car ce n'est pas moi qui souhaiterai jamais que les régimes abhorrés accumulent plus d'horreurs pour pouvoir rassembler plus d'arguments contre eux.

Je pense fermement qu'un homme peut et doit se refuser à en assassiner d'autres... Je suis logique avec mes idées et reste d'accord avec mon cœur qui souffre au spectacle de ces laideurs et avec ma conscience qui s'indigne que des individus accumulent tant de misères.

Alors que tenter pour que la vie devienne moins sale s’il nous faut désespérer d’améliorer les hommes ? Que tenter pour que la paix coule de source sur notre terre desséchée par les guerres et les innombrables conneries de ses habitants ?

S'il m'était prouvé qu'en faisant la guerre mon idéal avait des chances de prendre corps, je dirais quand même non à la guerre. Car on n'élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres.

Louis Lecoin (1888-1971) pacifiste libertaire

★ Citations libertaires : florilège...

Commenter cet article