★ Errico Malatesta (1853 - 1932) : citations

Publié le par Socialisme libertaire

Malatesta communiste libertaire
Malatesta communiste libertaire

"Même avec le suffrage universel, et nous pourrions dire particulièrement avec le suffrage universel, le gouvernement est resté le serviteur de la bourgeoisie et le gendarme à son service. S'il en était autrement, si le gouvernement menaçait de devenir hostile à la bourgeoisie, si la démocratie pouvait un jour être autre chose qu'un leurre pour tromper le peuple, la bourgeoisie menacée dans ses intérêts s'empresserait de se révolter et emploierait toute la force et toute l'influence qui lui viennent de ce qu'elle possède la richesse pour rappeler le gouvernement à son rôle de simple gendarme à son service."

"Pourquoi abdiquer entre les mains de quelques individus notre propre liberté, notre propre initiative ? Pourquoi leur donner la faculté de s'emparer, avec ou contre la volonté de chacun, de la force de tous et d'en disposer à leur gré ? Sont-ils donc si exceptionnellement doués qu'ils puissent avec quelque apparence de raison, se substituer à la masse et pourvoir aux intérêts des hommes, mieux que ne le sauraient le faire les intéressés ? Sont-ils infaillibles et incorruptibles au point qu'on puisse confier, avec prudence, le sort de chacun et de tous à leur bonté ?"

"Selon nous, tout ce qui tend à détruire l'oppression économique et politique, tout ce qui sert à élever le niveau moral et intellectuel des hommes, à leur donner conscience de leurs droits et de leurs forces et à les persuader d'en faire usage eux-mêmes, tout ce qui provoque la haine contre l'oppression et suscite l'amour entre les hommes, nous approche de notre but (...)"

"L’anarchisme est né de la rébellion morale contre les injustices sociales."

Amour et Anarchie - Love and Anarchy

Amour et Anarchie - Love and Anarchy

Commenter cet article