★ MALATESTA (1853 - 1932) : Citations

Publié le par Socialisme libertaire

Malatesta (1853 - 1932)
Malatesta (1853 - 1932)

"Quel que soit le nom que prend le gouvernement, quelles que soient son origine et son organisation, son rôle essentiel est partout et toujours d'opprimer et d'exploiter les masses, et de défendre les oppresseurs et les exploiteurs. Et ses rouages principaux, caractéristiques, indispensables, sont le policier et le percepteur, le soldat et le garde-chiourme, auxquels s'ajoute immanquablement le marchand de mensonges, qu'il soit prêtre ou professeur, appointé et protégé par le gouvernement pour asservir les esprits et les rendre dociles au joug."

"Il ne s'agit pas de faire l'anarchie aujourd'hui, demain, ou dans dix siècles, mais d'avancer vers l'anarchie aujourd'hui, demain, toujours."


"L’anarchie [...] est l’idéal qui pourrait même ne jamais se réaliser, de même qu’on n’atteint jamais la ligne de l’horizon qui s’éloigne au fur et à mesure qu’on avance vers elle, l’anarchisme est une méthode de vie et de lutte et doit être pratiqué aujourd’hui et toujours, par les anarchistes, dans la limite des possibilités qui varient selon les temps et les circonstances."

"La terreur a toujours été un instrument de la tyrannie. Loin de servir a défendre la révolution, elle sert à la discréditer."

"Si pour vaincre il faut pendre sur les places publiques, je préfère être vaincu."

"Les seules choses impossibles sont celles que l'on ne désire pas"

Commenter cet article