Arabie saoudite, un royaume des ténèbres

Publié le par Michel

Femmes en Arabie Saoudite
Femmes en Arabie Saoudite

"Richissime monarchie pétrolière, l'Arabie Saoudite s'est imposée sur la scène internationale grâce à de précieuses alliances, notamment avec les États-Unis. En Afrique, tout comme au Moyen-Orient, le pays déploie son influence à travers ses financements et la diffusion d'une conception de l'islam archaïque. Une puissance aujourd'hui au bord de l'implosion, tiraillée par des luttes de pouvoir au sommet de l’État.
A travers un dossier de sept articles, Mondafrique dresse, en partenariat avec Afrique-Asie, le portrait de ce colosse au pied d'argile. René Naba, grand connaisseur du monde arabe, nous explique dans une longue interview comment ce « royaume des ténèbres », auquel il vient de consacrer un livre-enquête, vit aujourd’hui des soubresauts qui pourraient lui être fatals. Notamment, le roi Abdallah, octogénaire, de santé déclinante, s'emploie méticuleusement à verrouiller sa succession en confiant à ses propres fils, les postes clés du royaume au détriment des responsables actuels. Ce régime fondé sur un modèle social « asphyxiant », perpétue par ailleurs les valeurs archaïques qu’il a imposées, sabre à la main, à la majeure partie des habitants de la péninsule arabique il y a bientôt cent ans. Comme le montre l'analyse de notre collaborateur Habib Tawa, le royaume cherche à exporter ces valeurs moyenâgeuses partout dans le monde. Ce que confirme Salil Sarkar, spécialiste du continent indien, qui explique comment le roi Abdallah est en train d’acheter les services de l’armée pakistanaise dans la guerre ouverte contre la Syrie. Mais l’on ne saurait évoquer de l’arrivée au pouvoir des wahhabites sans parler du rôle de deux célèbres espions britanniques, Laurence d’Arabie et St John « Abdallah » Philby, rappelle Gilles Munier, auteur d’un ouvrage de référence, "Les Espions de l’or noir". Notre dossier permet ainsi de mieux comprendre les conditions de naissance et de perpétuation d’un royaume obscurantiste au XXIe siècle."

  • Le larbin de l’Oncle Sam

"Grand spécialiste du monde arabe, René Naba, auteur d’un récent ouvrage sur l’Arabie Saoudite*, décrypte l’action malfaisante d’un royaume des ténèbres tenu par une gérontocratie qui a confisqué l’islam, et dont le « nanisme politique » a conduit à la décomposition du monde arabe. Cet incubateur matriciel du djihadisme, otage volontaire des Occidentaux, n’a pas vu que ses alliances contre nature l’avaient inexorablement conduit à son crépuscule. Avant la fin ?"

LIRE la suite >> http://mondafrique.com/lire/dossiers/arabie-saoudite-un-royaume-des-tenebres/le-royaume-saoudien-captif-de-ses-maitres-americains-et-israeliens

  • Hormis Allah, point de salut

"Le double discours est le principal ressort de la diplomatie de l'Arabie Saoudite et du Qatar. Les deux États se construisent en Occident une façade qui n’a rien à voir avec la réalité des libertés à l’intérieur de leur pays. Le KAICIID, un centre œcuménique voulu par le roi Abdallah, est un bon exemple du dicton « faites ce que je dis, pas ce que je fais »."

LIRE la suite >> http://mondafrique.com/lire/dossiers/arabie-saoudite-un-royaume-des-tenebres/hormis-allah-ryad-se-fout-des-dieux

  • Une société asphyxiée

"Gonflé d’argent et de suffisance, le royaume saoudien impose son modèle à ses citoyens, exporte sa conception régressive et esquive les défis imposés par le siècle. Selon quels fondements et dans quelles limites ?"

LIRE la suite >> http://mondafrique.com/lire/dossiers/arabie-saoudite-un-royaume-des-tenebres/pouvoir-asphyxiant-societe-asphyxiee

__________________________________________________________________

Source : MONDAFRIQUE

__________________________________________________________________

Commenter cet article